Outils pour utilisateurs

Outils du site


candidatureli

Cursus LI: conditions d'accès, préparation de candidature

Conditions d'accès

L'inscription se fait sur dossier (candidature en ligne obligatoire) pour tous les niveaux, et le cursus est largement ouvert, aussi bien aux étudiants issus de filières littéraires (linguistique, langues, miashs, sciences humaines, CPGE L, B/L…) qu'aux étudiants issus de filières scientifiques (informatique, math-info…). La commission pédagogique statue en examinant le dossier scolaire des candidats, leur motivation, et la cohérence de leur parcours. Le nombre de places est limité.

  doctorat  
   
   
M2 M2 recherche M2 professionel
M1 1e année de master
L3 3e année de licence Licence MIASHS ou
L2 Licence SdL, Lettres, LLCE, informatique, sciences, math, info-com... math-info (option ling.) ; bi-licence science-lettre/science humaine ; CPGE (L, B/L...)
L1

Orientation

Les étudiants (ou lycéens) intéressés par le master de Linguistique Informatique sont invités à choisir une formation de type « Mathématiques et Informatique Appliquées aux Sciences Humaines et Sociales » pour les deux premières années après le bac, que ce soit dans les filières MIASHS offertes à l'université, ou en khâgne B/L. La licence MIASHS dispensée à l'université Paris Diderot est particulièrement adaptée puisqu'elle offre un parcours « mathématiques, linguistique et informatique », et fournit donc tous les pré-requis nécessaires à l'entrée en Master. Une formation similaire vient d'ouvrir (en 2015) à Paris 8 Saint-Denis.

Pour les niveaux M1 et M2, l'admission est conditionnée par des pré-requis (détail plus loin), qui sont des compétences qui doivent être validées par un enseignement académique du niveau correspondant, ou qui peuvent être évaluées par un concours d'entrée spécifiquement organisé (écrit ou oral).

En plus des pré-requis indispensables, on donne ci-après une liste de matières auxquelles les étudiants qui veulent se préparer peuvent s'intéresser, car cela constitue un « plus » pour la réussite dans le cursus LI.

  • Les « plus » pour la L3 : linguistique générale (initiation), programmation, mathématiques (probabilités), autres langues
  • Les pré-requis pour le M1 :
    • Informatique : Programmation objet (java ou C++), Algorithmique
    • Linguistique : Phonétique, Syntaxe formelle
  • Les « plus » pour le M1:
    • Mathématiques: probabilités et dénombrements
    • Langages formels: automates et expressions régulières
    • Langage python
  • Les pré-requis pour le M2 :
    • Informatique : Programmation (java, python ou perl), Algorithmique (graphes),
    • Linguistique : Phonétique, phonologie, Grammaire, Syntaxe formelle
    • Mathématiques : Langages formels (grammaires, parsing), Approches probabilistes (modèles de Markov, Markov caché, classificateur bayésien…)
  • Connaissance du domaine du TAL

Le cursus étant sélectif pour toutes les années, le mode d'inscription est le même pour les trois niveaux : soumission d'un dossier qui est examiné par la commission pédagogique. Même si les dossiers officiels ne peuvent être soumis qu'en mai (ou novembre pour les étudiants étrangers, voir cette page), les candidats sont invités à prendre contact avec la commission pédagogique le plus tôt possible en envoyant un CV. La commission se réunit à intervalles réguliers au fur et à mesure des candidatures, et peut proposer une aide à la préparation pour les candidats n'ayant pas tout à fait les pré-requis.

Validation des pré-requis

Les pré-requis de niveau n doivent être validés par une formation universitaire de niveau n-1. Pour les étudiants n'ayant pas de validation académique des pré-requis, la commission pédagogique peut proposer un examen d'entrée. Les étudiants concernés par l'examen d'entrée sont convoqués individuellement. En cas d'échec aux examens d'entrée, l'admission à l'année inférieure est systématique.

Pour la préparation des examens (et plus de détails sur les pré-requis), voir ci après.

Examens d'entrée du cursus LI

Consignes pour la préparation des examens d'entrée en M1

  • Algorithmique et programmation : Ces deux matières seront évaluées au cours d'une même épreuve d'algorithmique. Il s'agit d'une épreuve écrite, sans documents autorisés, au cours de laquelle les étudiants seront priés d'écrire quelques programmes informatiques, dans le langage impératif de leur choix (Pascal, C, C++, Java…). Ces programmes implémenteront des algorithmes du type de ceux qui sont étudiés dans le cours d'algorithmique et structures de données de licence.
  • Phonétique
    • Bases de la phonation et de l'audition : mécanisme de la production et de la perception des phénomènes sonores en général et de la voix et de la parole en particulier.
    • Bases de phonétique acoustique : analyse et synthèse de la parole (lectures de spectrogrammes, caractéristiques acoustiques d'une voyelle et d'une consonne).
    • Références : (Léon 00), (Ladefoged 75), (Landercy 77).
  • Syntaxe (formelle) :
    • Concepts à connaître : but et objet de la linguistique, acceptabilité/grammaticalité/interprétabilité, distinction performance/compétence, phonème, morphème, mot, constituant(syntagme), catégorie morpo-syntaxique, fonction grammaticale. Voir par exemple un cours un cours introductif de L2 disponible ici. Références : (Delaveau, 2001), (Kerleroux et Delaveau, 1985).
    • Introduction aux grammaires génératives sous leurs différentes formes, modèle transformationnel, X-barre, modèle « Gouvernement et Liage », etc. Application à quelques problèmes syntaxiques en français ou en anglais. Références : (Radford, 88), (Radford 97), (Haegeman 93).
    • Introduction aux grammaires d'unification (LFG ou HPSG) et application à quelques problèmes syntaxiques en français ou en anglais (constructions passives, constructions infinitives, pronoms réfléchis…). Références : (Abeillé 2007, chapitres 1 et 2), (Sag et al. 2003).
  • Sémantique :
    • Sémantique lexicale : relations d'hypo/hyperonymie, antonymie, synonymie. Rôles thématiques. Anaphores. Actes de langages, présupposition. Références : (Saeed, 97, chp 1 à 8), (Lyons 78), voir aussi le cours de L3 « Sémantique lexicale ».

Master 2

Le master (2) s'adresse à des étudiants ayant une double compétence en linguistique et en informatique. Les candidatures des étudiants n'ayant une formation que dans l'une de ces deux discipline ne seront pas acceptées.

L'entrée en M2 est systématique pour les étudiants ayant obtenu le M1 de Linguistique Informatique de Paris Diderot. Le choix entre le parcours Recherche ou Professionnel se fait en accord avec le responsable du M2 et avec les enseignants du M1.

Pour les autres candidats, l'entrée se fait sur dossier, en fonction des compétences acquises en linguistique, en informatique et en TAL. Le dossier doit comporter un CV détaillé et une lettre de motivation. Il doit être envoyé à l'enseignant responsable du M2.

Dans le cas où le niveau en informatique ou en linguistique serait jugé insuffisant, on pourra proposer au candidat un examen écrit ou oral. Les pré-requis essentiels pour l'entrée en M2 sont donnés plus loin

En cas d'échec aux examens, le candidat pourra se voir simplement refuser l'entrée en M2, ou éventuellement se voir proposer un autre arrangement (passage de M2 Recherche à M2 Pro, ajout de cours de rattrapage, entrée en M1…).

Master 2 Recherche : le choix du sujet du mémoire (et du directeur de recherche) se fait à la rentrée, entre septembre et octobre (au plus tard). Il n'est pas nécessaire de fournir un sujet de recherche pour l'entrée en M2.

Consignes pour la préparation des examens d'entrée en M2

  • Informatique et langages formels : les étudiants désirant entrer en M2 sont supposés maîtriser l'ensemble des notions qui sont présentées dans l'ouvrage (Partee et al., 1993). Ces connaissances pourront être testées sous la forme d'un examen écrit.
  • Syntaxe formelle : les étudiants désirant entrer en M2 sont supposés maîtriser au moins l'une des grandes approches formelles de la syntaxe (GB/minimalisme, LFG, ou HPSG), et avoir une connaissance avancée des grands phénomènes syntaxiques et de leur traitement.

On demandera au candidat de préparer un exposé de 20 minutes au cours duquel il exposera les différents aspects d'un phénomène syntaxique dans la langue de son choix, et le traitement de ce phénomène dans un cadre formel de son choix. Bibliographie : (Abeillé 2007), (Sag et al 2003), (Radford 1997).

Bibliographie

  • Abeillé, A. [2007] Les grammaires d'unification, Hermès (chap 1 et chap 2).
  • Bresnan, J. [2001] Lexical Functional Syntax, Basic Blackwell.
  • Delaveau, A. [2001] Syntaxe, la phrase et la subordination. Armand Colin.
  • Haegeman L. [1993]. Introduction to Government & Binding Theory. Blackwell, Oxford.
  • Kerleroux F. et Delaveau, A. [1985] Problèmes et exercices de syntaxe française. Armand Colin.
  • Ladefoged, P., [1975] A Course in phonetics, Harcourt, Brace & Jovanovich.
  • Landercy A., & Renard R. [1977] Eléments de phonétique, Didier-Bruxelles.
  • Léon, P. [2000] Phonétisme et prononciation du français, Nathan, 2000.
  • John Lyons, Eléments de sémantique (Larousse, 1978, ISBN 2030703443).
  • Partee, B. et alii [1993] Mathematical methods in Linguistics, Kluwer.
  • Radford, A. [1988]. Transformational Grammar: A First Course. Cambridge University Press.
  • Radford, A. [1997] Syntax: a minimalist Introduction.
  • Saeed, John I. [1997] Semantics. Blackwell.
  • Sag, I et Wasow, T., et Bender, E. [2003] Syntactic theory: a formal introduction, CSLI Publications.
candidatureli.txt · Dernière modification: 2017/10/04 13:13 par pamsili