Outils pour utilisateurs

Outils du site


offres_stages

Offres de stage 2020/2021

Ces stages sont offerts préférentiellement aux étudiants de l'UFR de linguistique, mais les étudiants inscrits dans d'autres établissement peuvent toutefois postuler. Merci de contacter directement les responsables indiqués pour chaque projet (voir l'annuaire).

Pour mémoire: Offres de stage 2019/2020, Offres de stage 2018/2019, Offres de stage 2017/2018, Offres de stage 2016/2017, Offres de stage 2015/2016

Les stages déjà pourvus figurent dans la liste mais sont rayés.

NR = Non Rémunéré ; GR = Gratification Réglementaire

Thème Type, durée, rémunération Encadrement et labo
Annotation des ellipses et des phrases sans verbe en français
Il s’agira de repérer les fragments interrogatifs (Je ne sais pas qui) et contrastifs (mais pas moi, et lui aussi) dans de grands corpus écrits et oraux, et d’annoter leur forme et interprétation en contexte, sur le modèle de la sluicing database de UC Santa Cruz pour l’anglais.
L3,M1, GR Anne Abeillé (LLF)
L’accord en genre en français
Il s’agit d’étudier l’accord en genre en cas de coordination, en comparant plusieurs conjonctions (et,ou,ni) et plusieurs constructions (attribut, sujet inversé…).
Le travail consistera à extraire et annoter des échantillons représentatifs de grands corpus écrits (FTB, Frantext) et oraux (CEFC) pour identifier les tendances, et à en tester certaines par des expériences de jugement d’acceptabilité ou de production.
L’étudiant apprendra les statistiques inférentielles et le montage d’une expérience en ligne.
L3,M1,M2, GR Anne Abeillé (LLF)
Modéliser les degrés de grammaticalité
Il s’agit d’étudier le poids des facteurs (cognitifs, discursifs, sémantiques et syntaxiques) dans les jugements d’acceptabilité sur les constructions « à longue distance » (relatives, interrogatives, clivées). A partir d’une base de données d’expériences déjà réalisées en français et en anglais, on appliquera un modèle statistique basé sur des contraintes, qui apprend avec des données, et que l’on testera avec de nouvelles expériences.
Le travail consistera à extraire et annoter des échantillons représentatifs de grands corpus écrits (FTB, Frantext) et oraux (CEFC) pour identifier les facteurs de choix, et à en tester au moins un par une expérimentation controlée.
L’étudiant apprendra les modèles à regression linéaire avec pénalités (harmonic grammar) et le montage d’une expérience de jugement d’acceptabilité en ligne.
M1 ou M2
Stage rémunéré 6 mois
Anne Abeillé (LLF)
Stage en syntaxe sur les relatives non standard du français: dépouillement de corpus, analyse des données, statistiques.L3 et M1, NR Caterina Donati, avec la supervision de Peijia Su (LLF)
Stage en syntaxe sur le français d'une enfant bilingue bimodale (langue des signes française, français): transcription de vidéos, analyse des données.L3 et M1, NR Caterina Donati, avec la supervision de Angélique Jaber (LLF)
Stage en syntaxe expérimentale sur des expériences de self paced reading et eye tracking de structures momentanément ambiguës du français: préparation des items, construction de l'expérience. M1, peut-être rémunéré Caterina Donati, (LLF)
Stages en sémantique et pragmatique sur des sujets tels que les quantificateurs, les structures distributives et proportionnelles, ou la structure argumentale des verbes. Il s'agira d'études théoriques, bibliographiques et sur corpus. L3 et M1, NR Lucia Tovena (LLF)
Revue de la littérature sur l'écriture inclusive L3,M1,M2 GR Heather Burnett et Julie Abbou (LLF)
Le marquage du genre dans le corpus du grand débat national (2018) M1,M2 GR Heather Burnett et Julie Abbou (LLF)
GLAM Bibliography : un outil bibliographique multilingue et mutualisé sur le genre et le langage
Projet de réalisation d’un outil bibliographique multilingue et mutualisé, dédié au champ d’études en genre et langage. L’objectif de la bibliographie est de rassembler des ressources consacrées aux questions de genre et langage afin de : donner une vue d’ensemble du paysage “genre et langage” et les différentes traditions de recherches, dans différentes parties du monde, différentes disciplines, et différentes langues; offrir aux étudiants et aux chercheurs un outil performant de recherche bibliographique; créer une bibliographie évolutive et collaborative. Rôle(s) de l’étudiant.e : Développer un outil bibliographique hypertextuel enrichi. Si intérêt pour les études de genre : enrichissement des listes thématiques et disciplinaires (indexicalisation). Si intérêt pour la diffusion et les pratiques de sciences ouvertes : réflexion à mener sur les pratiques de mutualisation.
M1,M2
peut être rémunéré
Julie Abbou, ju.abbou@gmail.com et Heather Burnett (LLF)
La non-configurationalité du français parlé. M1,M2 GR Heather Burnett et Caterina Donati (LLF)
Recherche sur corpus: les ajouts
Il s’agira de faire une recherche sur des corpus oraux ou écrits (en français, italien, ou anglais, selon les connaissances linguistiques du/de la stagiaire) et un inventaire (position, catégorie, tête dont ils dépendent…) des éléments qui ont les propriétés syntaxiques d’ajouts. Ces éléments occupent une position initiale, finale, ou interne à la phrase et peuvent être des adverbes, des syntagmes prépositionnels, des phrases subordonnées, des syntagmes nominaux. Ils peuvent donner des informations de temps, de lieu, de manière, fournir un commentaire du locuteur sur l’évènement décrit par l’énoncé ou sur l’énonciation elle même.
L3,M1,M2 NR Lisa Brunetti (LLF) http://www.llf.cnrs.fr/fr/Gens/Brunetti
Rôle de l’acoustique dans le développement phonotactique.
L’agencement des phonèmes dans la langue, ou phonotactique, suit des règles et contraintes particulières. Dans certains contextes, les locuteurs ont tendance à assimiler des phonèmes non-natifs entendus à ceux de leur inventaire phonologique. La perception de la parole n’est donc pas seulement dépendante de contraintes mécaniques biologiques, mais est aussi influencée par des spécificités de la langue de l’environnement : connaissance de la phonologie et des contraintes phonotactiques de celle-ci. Comment se spécialise-t-on dans le traitement des sons/séquences sonores de sa langue et Comment se développe l’acquisition d’éléments phonotactiques typologiquement rares ? Dans ce projet nous explorons l’influence de la langue de l’environnement sur le poids perceptif accordé à certains indices acoustiques (notamment temporels) au cours du développement. Dans une étude expérimentale cross-linguistique, nous cherchons à mesurer la perception de clusters consonantiques complexes licites et illicites dans deux langues : le français et le géorgien. Nous pourrons manipuler des indices acoustiques temporels afin d’évaluer le rôle de l’acoustique dans le développement phonotactique en fonction de l’âge du locuteur (jeunes adultes vs. enfants de 3-5 ans) et de sa langue. Des tâches comportementales devront être mises en place, ainsi que le traitement et la manipulation de stimuli sonores. L’acquisition de données perceptives auprès d’enfants et d’adultes francophones pourra être également menée au sein du babylab de l’INCC.
M1 M2 GR peut-être rémunéré Laurianne Cabrera https://incc-paris.fr/people/laurianne-cabrera/ et Ioana Chitoran http://www.clillac-arp.univ-paris-diderot.fr/user/ioana_chitoran
De la bouche aux oreilles : le rôle de la maturation sensorimotrice dans le développement phonologique.
Traditionnellement, le traitement de la parole a été étudié comme un phénomène auditif. Cependant, de nombreuses études ont récemment montré des corrélats perceptifs entre les actions liées à la parole et les sons de la parole. En effet, chez les adultes sains, le réseau neuronal recruté par le traitement de la parole inclut une contribution régulière des aires sensorimotrices. Ceci est en accord avec certains modèles neuroscientifiques proposant des représentations partagées entre action et perception. Dans ce contexte, les recherches sur la perception de la parole et le développement du langage chez le nourrisson cherchent à comprendre le lien entre maturation sensorimotrice et développement phonologique. Ce projet explore l’impact du développement sensorimoteur sur le développement phonologique précoce. La collecte de données auprès de nourrissons de 6 à 8 mois pourra s’effectuer au Babylab de l’INCC. Les nourrissons prendront part à la fois à une étude comportementale (fixation centrale) et de neuroimagerie (fNIRS). Des enregistrements de l’environnement linguistique de l’enfant seront aussi effectués à la maison avec le système LENA.
M1 M2 GR peut-être rémunéré Irene Lorenzini https://incc-paris.fr/people/irene-lorenzini/ et Laurianne Cabrera https://incc-paris.fr/people/laurianne-cabrera/
offres_stages.txt · Dernière modification: 2020/10/26 13:55 par ichitoran